Catégories
On va plus loin

Comment bien choisir un fauteuil de bureau ergonomique ?

Vous devez vérifier si le fauteuil répond au moins aux critères suivants :

acheter un fauteuil de bureau ergonomique

L’assise est-elle confortable et adaptée à votre morphologie ?

L’assise ne doit pas être trop longue pour vos jambes, sinon elle vous coince derrière les genoux ou vous empêche de vous appuyer complètement sur le support lombaire. Pour le dégagement, vous devez avoir un espace d’au moins 1.5 cm entre le bord avant de l’assise du siège et l’arrière de vos genoux. L’assise doit être suffisamment longue pour vous offrir un soutien confortable sur au moins les trois quarts de la longueur de la cuisse. De nombreux fauteuils ergonomiques sont équipés d’une assise réglable en longueur pour s’adapter à différentes tailles. La plupart des fauteuils ergonomiques ont une assise en forme de cascade (qui s’incurve vers le bas) qui empêche le siège de vous coincer derrière les genoux. L’assise doit également être profilée pour permettre une répartition uniforme du poids et doit être confortable. Le bord de l’assise doit être souple et profilé afin d’éviter toute compression des cuisses et des fesses. L’arrière de l’assise doit offrir un soutien confortable. Vous pouvez également choisir un fauteuil qui pivote facilement.

La hauteur du fauteuil est-elle réglable ?

De préférence, le fauteuil doit être à réglage pneumatique, ce qui vous permet de régler la hauteur de l’assise pendant que vous êtes assis sur le fauteuil. Certaines chaises ont un mécanisme de réglage mécanique de la hauteur (rotation) qui est beaucoup moins pratique à utiliser mais qui est acceptable dans certaines situations. Idéalement, le fauteuil doit pouvoir être réglé en hauteur pour s’adapter à une personne de petite à grande taille.

La plage de réglage en hauteur du fauteuil est-elle suffisante pour répondre aux besoins de tous les utilisateurs ?

Vous devez pouvoir régler la hauteur de l’assise de manière à ce que l’avant de vos genoux soit au même niveau ou légèrement en dessous et que vos pieds soient fermement posés sur le sol. Dans la plupart des cas, il ne devrait pas être nécessaire d’utiliser un repose-pieds. Le mécanisme de réglage de la hauteur du siège doit être facile à atteindre et à utiliser lorsque vous êtes assis.

Le fauteuil dispose-t-il d’un dossier lombaire (bas du dos) confortable ?

De nombreux fauteuils sont dotés de supports lombaires coussinés qui peuvent être réglés vers le haut et vers le bas, qui sont incurvés et qui s’ajustent parfois vers l’avant et vers l’arrière pour s’adapter au mieux à la forme du bas de votre dos. Si le mobilier de bureau est utilisée par plusieurs personnes, ce type de réglage peut être nécessaire. Si le fauteuil dispose d’un support lombaire à hauteur fixe et que vous vous sentez à l’aise lorsque vous vous asseyez contre celui-ci, et que vous êtes le principal utilisateur du fauteuil, alors un support lombaire fixe peut être acceptable.

Le dossier de la chaise est-il suffisamment large pour offrir un bon soutien au dos ?

De nombreuses chaises ont des dossiers suffisamment larges pour offrir un soutien au milieu et au haut du dos jusqu’au niveau de l’omoplate, en plus d’un bon soutien lombaire. Le dossier de la chaise ne doit pas gêner votre capacité à ramener vos coudes derrière le torse.

Lorsque vous vous asseyez contre le support lombaire, y a-t-il suffisamment d’espace pour les hanches ?

Si l’espace pour les hanches est insuffisant, vous risquez de vous asseoir trop en avant sur l’assise du siège et de ne pas bénéficier d’un soutien suffisant des cuisses. Lorsque vous vous asseyez sur le fauteuil, l’assise doit être au moins un pouce plus large que vos hanches et vos cuisses de chaque côté.

L’assise du fauteuil est-elle toujours confortable après que vous vous y soyez assis pendant au moins1 à 2 heures ?

Si l’assise est fabriquée en mousse de faible densité, une utilisation continue peut la déformer de façon permanente et l’empêcher de fournir un soutien amortissant. Un rembourrage insuffisant et un contour inapproprié peuvent être à l’origine d’un inconfort, d’un déséquilibre et d’une fatigue des hanches et du dos. Idéalement, vous devriez vous asseoir dans une chaise au travail pendant quelques jours pour vraiment déterminer dans quelle mesure elle sera confortable pour vous.

Le dossier de la chaise s’incline-t-il et soutient-il votre dos dans différentes positions ?

Le fait de bouger le dos lorsque vous êtes assis contribue à maintenir une colonne vertébrale saine. Recherchez des chaises qui vous permettent de vous incliner facilement, qui vous offrent un bon soutien du dos dans différentes positions d’inclinaison et qui ont un dossier qui suit la position de votre dos. Il n’est généralement pas recommandé ni bénéfique pour les utilisateurs de bloquer le dossier d’une chaise dans une seule position, car cela limite le soutien dorsal fourni. Des études confirment les avantages de l’utilisation de chaises qui favorisent une assise dynamique plutôt que d’encourager une posture statique.

Le fauteuil dispose-t-il d’une base à cinq pédales ?

Si la mobilité de la chaise est importante pour vous aider à faire votre travail, la chaise doit avoir au moins une base à cinq pieds avec des roulettes qui glissent librement sur la surface du sol. Les chaises à quatre roulettes se renversent plus facilement que celles à cinq roulettes ou plus.

Avez-vous besoin d’accoudoirs sur votre fauteuil ?

La plupart des fauteuils ergonomiques ont des accoudoirs, qui doivent être réglables. Les accoudoirs doivent être conçus pour être larges, profilés, rembourrés et confortables. En position assise, vous devez pouvoir régler facilement la hauteur des accoudoirs et, dans certaines situations, vous devez rechercher des accoudoirs réglables en largeur qui rapprochent ou éloignent les accoudoirs pour s’adapter à différentes largeurs de corps. Vous devez pouvoir facilement écarter les bras si vous en avez besoin, par exemple pour taper ou utiliser la souris.

Autres considérations

Avez-vous besoin d’un repose-pieds ?

Dans la grande majorité des cas, vous ne devriez pas avoir besoin d’un repose-pieds pour pouvoir vous asseoir confortablement sur votre chaise ; toutefois, si vous avez besoin d’un repose-pieds, choisissez un support autonome, monté sur le sol, qui vous permette de reposer vos pieds devant vous de manière confortable. Il est déconseillé de reposer les pieds sur le socle de la chaise pendant de longues périodes, car l’angle des genoux est généralement inférieur à 90 degrés et la circulation sanguine peut être entravée.

Quel est le meilleur revêtement de chaise ?

Les chaises peuvent être recouvertes d’une variété de matériaux de rembourrage, chacun présentant des avantages et des inconvénients. Le vinyle et les revêtements similaires sont faciles à nettoyer et résistent aux déversements, mais ils ne respirent pas, et si la chaise commence à chauffer sous les cuisses, des quantités inconfortables d’humidité peuvent s’accumuler. Le tissu est le revêtement le plus courant, mais il est moins résistant aux déversements et plus difficile à nettoyer. Une assise recouverte de tissu peut également devenir chaude et humide, et les assises en mousse recouvertes de tissu peuvent être une source importante d’allergènes d’acariens. Lorsque vous choisissez le revêtement de votre chaise, pensez aux problèmes de nettoyage et d’entretien et planifiez en conséquence.

Avez-vous besoin d’un plateau de siège à inclinaison réglable ?

Dans la plupart des cas, il ne s’agit pas d’une caractéristique essentielle. Dans certaines situations, il peut être utile de modifier l’inclinaison de l’assise pour aider à maintenir une posture assise équilibrée.